Economie/ Business


Discours du president Paul Biya à l'ouverture de Conférence économique internationale "Investir au Cameroun, terres d'attractivités". Yaoundé, le 17 mai 2016

En optant pour la création des péages routiers au Cameroun, l’on n’avait certainement pas pensé que ces points d’arrêt obligatoire pour le payement des droits d’entretien du réseau routier par les automobilistes allaient devenir de vastes points de fortune pour certaines populations. Aucun axe au Cameroun n’échappe désormais à cette règle. Certains points de péage sont en passe de devenir des indications uniques pour certains produits bien appréciés des camerounais. Cas pratique avec les « Bobolo » ou les bâtons de Manioc sur l’axe routier Douala-Bafoussam au péage routier de Muyuka où le génie de la gente féminine surtout s’impose pour le développement d’un tissu économique en marche vers l’emergence. 

Ensemble nous serons plus forts. Ensemble nous servirons mieux les intérêts de nos Etats membres. Ensemble nous œuvrerons efficacement à l’avènement d’une nouvelle Afrique, une Afrique forte, une Afrique de développement. Ainsi peut-on tenter de résumer et surtout de comprendre l’acte que vient de poser à Yaoundé, les deux institutions sœurs au service du continent, très rapprochées et surtout complémentaires dans leurs missions. Un cadre formel de coopération les lie désormais. L’accord a été signé par leurs deux représentants le 09 mai dernier.

Rien ne sera plus comme avant dans la zone CEMAC.  La Banque des Etats de l’Afrique Centrale a décidé d’orienter autrement sa politique monétaire. Les coefficients des réserves obligatoires sont désormais uniformes dans la zone. L’objectif est de corriger de nombreuses insuffisantes jusqu’ici observées au regard des mutations intervenues dans l’environnement macroéconomique, monétaire et financier de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).
Ce changement de cap de la Banque est l’une des décisions prises il y’a quelques jours lors d’une session extraordinaire du Comité de politique monétaire de cette Institution.