Quand il y'a un problème ou des incompréhensions entre deux acteurs ou parties, il faut se retrouver, discuter et trouver ensemble des solutions. C'est une sagesse africaine qui parle au monde et dont la Guinée Équatoriale ont le Cameroun ont fait sienne. Une réunion de concertation entre les ministres camerounais et équato-guinéen de la Défense s'ouvre le lundi 29 juin 2020 à Yaoundé.

C'est sur "très hautes instructions" de Paul Biya et Téodoro OBIANG MGUEMA, MBASOGO, précise un communiqué publié par le ministre camerounais de la Défense, BETI ASSOMO Joseph.

" La délégation équato-guinéenne conduite par monsieur BEKALE NKOGO Leandro, ministre de la Défense Nationale est arrivée à Yaoundé dans d'après du dimanche 28 juin 2020.

Cette importante rencontre bilatérale porte essentiellement sur les modalités de collaboration et d'action sécuritaires communes à la frontière entre les deux pays."

informe le ministre camerounais.

 

 

 

Un contexte de tension à la frontière entre les deux pays.

L'année dernière, de nombreux medias ont relayé que la Guinée Équatoriale a entamé des travaux d'un mur de séparation entre ce pays avec le Cameroun. Plus grave, il est revenu plusieurs fois, de l'empiétement sur le territoire camerounais. Ce projet de construction ainsi que le débordement en territoire camerounais ont été nié en bloc par les autorités guinéennes. La tension persistance a valu plus d'une fois, la descende sur le terrain, des hauts responsables camerounais dont le Chef d'État Major de l'Armée, le Général René Claude MEKA, les ministres Paul ATANGA NJI de l'Administration territoriale et BETI ASSOMO Joseph, ministre délégué à la Présidence, chargé de la Défense.

Après les différents rapports, Paul Biya a visiblement choisi, comme il est assez constant en lui, en homme de paix, apôtre de dialogue et défenseur de l'intégration sous régionale, l'option de la diplomatie agissante, la concertation ou les palabres à l'Africain quand il y'a un problème. Ce qu'a aussi fait, sans doute de son côté ou encouragé, Teodoro OBIANG MGUEMA MBASOGO, le président équato-guinéen, grand défenseur lui aussi, des valeurs africaines et très attaché à la paix sur le continent.

La réunion de Yaoundé est de ce fait la manifestation de la volonté commune de deux Chefs d'États, attachés à la solidarité entre les États et les peuples, décidés à montrer la voie sur le continent. D'où tout l'espoir que beaucoup des camerounais et équato-guinéens vivant surtout au niveau de la frontière entre les deux pays, fondent sur cette rencontre en s'autorisant un rêve. Celui de voir ouvrir une nouvelle page aussi  dans la recherche durable des récurrents problèmes de fermeture de la frontière et la circulation des biens et des personnes par la partie guinéenne, véritable plomb dans les activités économiques dans cette zone.

Aboubakar Sidick MOUNCHILI