La session parlementaire du mois de novembre en cours au Cameroun est une occasion tout en or, trouvée par les Organisations de la Société Civile, des leaders qui ont ont repondu à l'appel de Olivia NGOU et l'urgence à s'impliquer pour l'éradication du paludisme, le VIH-Sida, la tuberculose et actuellement le Covid 19, et " les Champions" engagés pour cette cause. Il s'agit de faire avancer le " mouvement" sans relâche de lobbying pour l'augmentation des fonds alloués à la santé en Afrique, au notamment, pour pouvoir vaincre ces pandémies qui déciment les populations.

Cette session est consacrée à l'examen de la loi des finances qui permettra de doter le pays d'un budget pour le compte de l'année 2021. Ce budget dans son volet réservé au ministère de la santé pour ce qui est de financement de la santé, doit pouvoir être conséquent, à la hauteur des défis sur le terrain, estime la coordinatrice régionale de la plateforme CS4ME qui a mobilisé tout ce monde autour d'elle, à Yaoundé.

Ce budget dans son volet réservé au ministère de la Santé publique pour ce qui est de financement de la santé, doit pouvoir être conséquent, à la hauteur des défis sur le terrain, estiment, entre autres, CS4ME, le premier réseau des Organisations de la société civile dans le monde, engagé à éliminer le paludisme, Impact Santé Afrique, une ONG africaine basée au Cameroun et dont le but est de contribuer à l'amélioration de la santé des populations  à travers des programmes transformateurs et durable, GFAN Africa qui plaide pour la santé pour tous, l'AJECP, l'Association des jeunes pour un comportement positif, SIDAF, une Ong qui accompagne les Institutions étatiques et non étatiques dans la réduction de la pauvreté à travers la santé, l'éducation et l'entrepreneuriat.

Dans la même liste de ces organisations qui plaident pour une forte implication des Leaders nationaux dans la résolution des problèmes de santé et surtout l'éradication des pandémie à travers le plaidoyer pour la mobilisation des moyens conséquents, on peut aussi citer, l'OSC Public Health International Consulting Center, basé à Yaoundé qui regroupe en son sein, des scientifiques, des chercheurs et acteurs du monde socio- sanitaire et humanitaire, l'OFIF, une ONG de la société civile musulmane qui œuvre pour la promotion de la femme et de la jeune fille à travers des axes comme la santé, l'éducation et l'économie.

Toutes ces organisations et bien d'autres se sont mobilisées à Yaoundé dans le cadre d'une conférence de presse en présence de certains leaders et de nombreux médias nationaux et internationaux, des organisations de la société civile, des élus parlementaires et des artistes. En bonne place, autour de la table et au pupitre, le jeune artiste humoriste bien adulé au Cameroun, Moustik le charismatique, l'honorable Mengue et l'honorable Cabral LIBII et président du PRCN, qui ont pris la parole pour partager la vision de ces Organisations de la société civile et marquer leur engagement à soutenir la lutte pour l'éradication du paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA en Afrique et surtout au Cameroun. A ce combat, ils ajoutent celui contre le Covid 19. " A la date du 8 novembre 2020, le Cameroun enregistrait jusqu'à 22421 cas confirmés, soit 61 cas confirmés par jour, 21 510 guérisons et 433 deces d'après les chiffres Minsante. Une situation qui a des répercussions majeures sur les services de VIH-SIDA, le paludisme et la tuberculose. Un tel contexte est convaincant pour s'unir afin de vaincre le covid 19, protèger les progrès contre le VIH-Sida, le paludisme et la tuberculose, et sauver des vies", a déclaré l'honorable Mengue Germain Durand, député à l'Assemblée nationale du Cameroun, en prenant l'engagement de faire de cette lutte, une priorité dans les débats parlementaires " afin de solliciter les ressources financières locales supplémentaires pour réduire l'effet de la pandémie Covid 19 sur les trois maladies".

Le même engagement a été aussi pris solennellement devant l'assistance par le député PRCN et président dudit parti politique de l'opposition camerounaise, l'honorable Cabral LIBII, secrétaire général du bureau de l'Assemblée nationale. A la suite de cet engagement, ce dernier a imploré " chaque camerounais à respecter les mesures barrières contre le Covid 19 et à continuer à prévenir le paludisme, tuberculose et VIH-Sida" en les invitant à se joindre à la lutte.

Cette implication des leaders, des artistes comme Moustik le charismatique et des autres champions de la lutte pour l'éradication du paludisme, du VIH-Sida et la tuberculose dont des medias et leurs représentants a visiblement comblé les attentes de la directrice exécutive d'Impact Santé Afrique, coordonnatrice régionale de la plateforme CS4ME dont les membres mènent un plaidoyer pour un Fonds Mondial de la lutte contre le paludisme, en faveur de l'augmentation des ressources locales. "Nous sommes vraiment heureux d'avoir l'engagement formel de l'honorable Cabral LIBII, de l'honorable Mengue, de notre champion Moustik le charismatique et nous espérons que d'autres champions vont suivre et il est vraiment temps que nous les africains, nous prenons notre santé en main et qu'on développe nos solutions pour pouvoir faire face à ces maladies là. Parceque comme vous le savez, personne ne va le faire pour nous si on n'est pas prêt à faire face à ces pandémies", a déclaré Olivia NGOU.

Aboubakar Sidick MOUNCHILI.