C'est la première convention du genre signée au  Cameroun dans le secteur bancaire. Et pour le représentant de  l'UNICEF dans le pays, Jacques BOYER, c' est un témoignage fort  que " UBA joue pleinement son rôle d'entreprise citoyenne portée vers l'avenir et le développement durable." L'UNICEF et UBA Cameroun sont désormais lié par un partenariat d'une durée de deux ans. Ce partenariat qui se veut historique avec l'institution onusienne vient saliver en s'ajoutant sur le travail de soutien multiforme que cette banque mène depuis déjà sur le terrain en faveur des enfants défavorisés notamment dans les orphelinats.

 

C'est pourquoi UBA n'a pas hésité à répondre favorablement et rapidement à la demande de l'UNICEF dans sa volonté d'impliquer le secteur privé dans l'amélioration durable de la situation des enfants au Cameroun, a souligné, Dominique Mahend, Directeur général de UBA Cameroun.

La convention a été signée le 27 septembre 2018 à Yaoundé. Pour les deux parties, il s'agit de donner plus de visibilité aux questions touchant l'enfance et d'élargir le spectre du plaidoyer en faveur des enfants à travers des actions conjointes de communication et sensibilisation sur les thématiques des droits de l'enfant.


Quelques axes pour l'instant ont été choisis dans le cadre de ce partenariat. En dehors des actions communes dans le domaine de la communication que les deux entités vont mener, il y'a entre autres aussi, l'utilisation des murs des bâtiments de la banque partout au Cameroun pour la diffusion des affiches de l'UNICEF sur la promotion des droits de l'enfant, la formation du personnel de UBA dans cette problématique. Pas moins de 450 personnes sont visées par cette formation selon le directeur général de UBA.

Quand on sait que chaque personnel est un membre d'une famille et  partant de la taille  d'une famille en Afrique, il y'a certainement lieu de croire que c'est une vaste opération gagnante pour la cause des enfants au Cameroun que viennent de  l'UNICEF et l'UBA, une banque très en vue au Cameroun et dont le taux de fréquentation des usagers de ce fait, cibles aussi des messages, est l'un des plus importants dans le pays.

Aboubakar Sidick MOUNCHILI