TIC

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les différents pays de la sous région Afrique centrale discutent dans la capitale camerounaise, Yaoundé, du développement du numérique pour cette partie du continent africain. Des représentants des gouvernements, des experts de haut niveau, des entreprises et autres acteurs du secteur du numérique sont en conclave dans le cadre d'une conférence sous-régionale qui s'est ouverte le mercredi 23 mai 2018.

Lire la suite : Afrique...

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Après le premier gros satellite conçu sur le sol africain, lancé 2013 pour étudier le climat, tout est fin prêt pour le lancement dans l’espace en juillet, à partir de l’inde de ZACUBE-2, du nom de baptême du second nano-satellite développé par l'Afrique du Sud. Il pèse 4Kg.  Dans l’espace, il permettra de suivre les mouvements des navires le long des côtes sud-africaines. Dans le cadre de la protection de l’environnement et la gestion des forets notamment la détection à l'avance des feux par le biais d'un dispositif d'imagerie, c'est un précieux outil que le continent va envoyer dans l'espace.

Lire la suite : Espace :...

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

« Vous avez voulu les ordinateurs, les voici » lance le ministre camerounais de l'enseignement supérieur, le professeur Jacques Fame Ndongo, à l'endroit des étudiants, au cours de son discours dans l'amphi 700 de l'Université de Yaoundé I appelé '' Ngoa Kelle ''. C'était le 26 décembre 2017 à Yaoundé, à l'occasion de la première phase de la remise de don des ordinateurs aux étudiants des Universités d'Etat et Ecoles supérieures nationales.

Lire la suite : Cameroun -...

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

C'est ce que propose un groupe de jeunes. et c'est dire qu'il y'a là de quoi combler les attentes de nombreux citoyens dans le pays où la technologie est en voie d'être lancée. Les initiateurs ont voulu oser. ils sont fermes d'avoir trouvé une solution à la fois utile pour les usagers ou particuliers à bord des transports en commun dans les villes, les entreprises ou encore les Etats. La technologie GHOOGA’ TAXI  est immédiatement accessible à tout type de téléphone. Il suffit de se faire un transfert de crédit LBF dans la rue et sauvegarder le numéro de transfert dans son répertoire avec la formule de vérification taxi dans la messagerie de son téléphone. Le tour est joué. L’usager peut alors vérifier l’authenticité de chaque taxi qu’il emprunte, savoir si c’est un chauffeur en règle, un faux ou un usurpateur, etc. Rencontre avec le porteur de ce projet qui a accepté de répondre à nos questions.

Lire la suite : Innovation au...