Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Cette préoccupation pour le pays est au centre d'une rencontre ouverte le mercredi, 6 mars 2019/à Yaoundé. Le Cameroun se prépare à lancer ses grands projets dits de 2eme génération et il est fort important de préparer les responsables des différentes administrations à mieux tirer profit des opportunités qu'offrent les nouveaux modèles de montage de projet qui donnent plus de marge de manœuvres et de perspectives rentables aux privés et où l'État finalement, n'a pas de lourd fardeau à supporter en continuant de développer son tissu d'infrastructures sans véritable endettement ou le minimum possible.

 

C'est en fait la trame de la rencontre que le Directeur général de l'économie et de la programmation des investissements publics, Isaac Tamba a ouverte en lieu et place du ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey empêché pour la circonstance. Près d'une centaine de personnels issus des administrations publiques y prend part et les travaux sont bâtis autour de huit grandes communications avec des cas pratiques à l'appui. Parlant de justement de cas pratique, celui du projet de Nachtigal par exemple, un projet d'envergure au Cameroun sera partagé comme un modèle d'inspiration. Dieu seul sait combien de projets, il y a en ce moment au Cameroun, de petit comme de grande importance. Le pays en a fait une grande priorité pour le bonheur des populations. 

C'est dans ce contexte orienté par une grande ambition d'émergence en 2035 marqué surtout par la multiplication des démarches dans le pays pour trouver des financements en vue de réalisation des grands projets , pierre angulaire de la stratégie de croissance au Cameroun, que se déroule cette rencontre. Il est question pour l'État camerounais à réussir dans le futur pour certains de ses projets, à avoir des moyens financiers pour leur réalisation sans véritablement être endetté ou être le moins possible. Pour cela, il faut mettre les acteurs des différentes administrations au même niveau de compréhension des opportunités qui existent en la matière et surtout comment on peut y arriver. 

Ce séminaire de deux jours est animé par des experts consultants de renom et certains responsables du ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire(Minepat), du ministère des travaux publics, du ministère des domaines, du cadastre et des affaires foncières.

Aboubakar Sidick MOUNCHILI

 

 A LIRE Également....

"Le Cameroun est, par-dessus tout, déterminé à favoriser l’investissement privé".

 Cameroun: Comment aider les PME camerounaises à résister à la concurrence étrangère et à trouver des débouchés d'exportation?

Cameroun : Le long chemin si proche et porteur d’espoir de l’industrialisation

BAD-CAMEROUN: 150 millions d’euro octroyés par le Guichet de la Banque Africaine de Développement pour soutenir la compétitivité et la croissance au Cameroun

Coopération: Quelles solutions face aux obstacles auxquels se heurtent les projets financés par l'Allemagne au Cameroun?