C’est le sens d’un atelier organisé par l'Agence de promotion des petites et moyennes Entreprises (APME)  qui s’est tenu à Yaoundé, la capitale du pays. Cette rencontre a réuni entre autres des experts, des responsables des entreprises, des Associations. Il a été question de restituer  la phase pilote du programme Cameroon Food Packaging and quality et d'apprécier la pertinence de l'approche opérationnelle proposée par la capitalisation des premiers recours d’expérience du terrain.



Ce programme d’accompagnement des PME du secteur agroalimentaire vise à rendre les Petites et Moyennes Entreprises plus compétitives en les amenant à maîtriser les concepts de packaging/design, de qualité/traçabilité, visibilité commerciale, afin de leur permettre de résister à la concurrence étrangère sur les marchés locaux et à trouver des débouchés à exportation.

L'agro-industrie occupe une place centrale dans le développement de l'industrie camerounaise dans son ambition de devenir un pays émergent. Le pays se doit de diversifier son tissu industriel, de le structurer et de le dynamiser afin de pouvoir atteindre le statut de Nouveau pays industrialisé (NPI). C’est dans cet optique que l'APME a développé le programme Cameron Food packaging and Quality ( CAMPACKQ).


Les Entreprises rencontrent plusieurs problèmes et difficultés sur le plan des infrastructures, équipements de fabrication, sur le plan de l'organisation et  parfois certaines entreprises n'ont pas de normes de fabrication d’emballages et de sécurité (physique et des denrées alimentaires) et même financier. Cette rencontre présidée  par le directeur de l'Agence de promotion des petites et moyennes Entreprises (APME), Jean Marie Lois BADGA se présente donc comme une heureuse occasion pour l’environnement de l'agro-industrie au Cameroun

Sorelle EMAGNETIK