Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C’est pour le 25 octobre 2018, une occasion où va se raconter les belles histoires de réussite et inspirantes en Afrique, à l’initiative de la Fondation Tony Elumelu (TEF) qui s’est engagée à changer le visage du continent. Dans le cadre de cet engagement, elle a développé plusieurs activités dont le programme d’entreprenariat, l’un des plus ambitieux au monde qui a déjà des résultats, seulement en quatre ans d’âge. Rendu à sa 4ème édition que la ville nigériane se prépare d’accueillir, le forum annuel de l’entrepreneuriat de la Fondation Tony est incontestablement l’un des plus grands évènements économiques sans précèdent et porteur d’espoir sur le continent.

La rencontre se veut une occasion unique « pour générer des idées, créer des réseaux et réunir les décideurs et le secteur privé dans un esprit de débat et d’interaction approfondis » d’après les organisateurs. Autre moment fort attendu, le lancement de la plus grande plateforme numérique à travers la planète destinée aux entrepreneurs africains, TEFConnect, dédiée à la connexion entre ces entrepreneurs et l’écosystème de l’entrepreneuriat.


Un engouement sans précèdent : plus de 150 000 candidatures en 2017 contre 20 000 en 2015

La Fondation Tony Elumelu (TEF) et l’entrepreneuriat en Afrique aujourd’hui, c’est une belle et merveilleuse histoire déjà qui a commencé à s’écrire en 2014. Le challenge, entre autres, que s’est donné cette fondation, c’est de transformer la vie des millions d’africains, d’augmenter le nombre d’histoires particulières, inspirantes de réussite sur le continent en donnant la possibilité à la nouvelle génération, aux jeunes, d’oser, d’espérer, par le soutien à la création des emplois et des richesses à travers l’investissement dans « des entreprises qui créeront au moins 1 000 000 de nouveaux emplois et généreront annuellement au moins 10 milliards de dollars de revenus supplémentaires en Afrique ». Le programme en lui-même s’étale sur 10 ans et pèse de 100 millions de dollars. Son but est d’identifier, former, encadrer et financer 10 000 entrepreneurs africains, soit 1000 au moins par an.

Seulement en moins de 4 ans, reconnais  Tony Elumelu lui-même, le promoteur de TEF, le niveau d’intéressement des jeunes africains porteurs des projets ont explosé, plus de 150 000 candidatures en 2017, contre 20 000 en 2015 ». Ce qui l’amène à croire qu’il ne s’est pas trompé face au besoin sur le continent et surtout au regard des premiers résultats  sur le terrain en très peu de temps. « Nous avons eu un impact direct sur 4 460 entrepreneurs et nous commençons à en voir les résultats: création d’emplois, effets positifs connexes, mais surtout la reconnaissance que le bien-être économique de l’Afrique est entre les mains des entrepreneurs: femmes et hommes, grands et petits - ils sont le moteur de la transformation de notre continent », commente-t-il.  

Pour ces 4 460 entrepreneurs africains de tous les coins du continent, le programme d’entreprenariat de TEF leur a permis de réalisé un investissement total de 20 millions de dollars, dont 4 000 directement financés  par la Fondation, tandis que les 460 restants par le soin de ses partenaires. Et la roue ne fait que commencer à tourner. L’avenir du continent promet certainement de tenir la promesse de ces belles fleurs semées par la Fondation Tony Elumelu surtout lorsqu’on tombe sur ce message lancé par le Promoteur, Tony O. Elumelu : « Nous en appelons désormais à la génération actuelle des Africains à succès et d’autres partenaires à collaborer avec nous pour voir comment nous pouvons tous créer davantage d’impact, transformer véritablement des millions de vies et augmenter le nombre d’histoires inspirantes que nous entendrons lors du rassemblement à Lagos ».

Aboubakar Sidick MOUNCHILI