L'air d'une campagne électorale qui promet d'être très intense dans le camp du RDPC, le Rassemblement democeatique du peuple cameoun, parti au pouvoir, est déjà perceptible dans plusieurs localités du département du Noun. C'est par un grand meeting que l'équipe de campagne du RDPC dans le Noun a lancé  l'opération de charme des électeurs.

Au troisième jour de ce bouillonnement politique sur le terrain avec un aspect de proximité à ne pas négliger, tout se passe bien d'après les responsables rencontrés malgré par moment "une certaine ambition de provocation chez les adversaires", disent-ils.

Une occasion pour les différents responsables et les candidats de démontrer l'intérêt que les populations de toutes couches, inscrites sur les listes électorales, ont à voter les listes RDPC que ce soit pour les différentes communes ou les législatives dans  lesu deux circonscriptions électorales pour ce qui est des représentants du peuple à la deuxième chambre du parlement.

Les arguments de campagne sont entre autres d'après ces responsables politiques, " la qualité des candidats investis dans le Noun par le RDPC", " le bilan des élus UDC et dans les communes" que ce parti contrôle depuis le retour au multipartisme au Cameroun. Et pour que cet objectif de gagner soit atteint, les responsables RDPC ont pris toute les dispositions pour que déjà, la campagne électorale se déroule sans problème et surtout sans difficulté financière. 

 

Quelques jours avant le début de cette campagne, la collecte des fonds départementale réunissant  les fils et filles du département du noun, sous la présidence du Sultan Roi des bamoun  et sénateur a donné une somme de 35 millions de frs.  Le  ministre Njoya Zakariaou, très actif auprès des populations du Noun depuis sa nomination a contribué 2 millions de FCFA pour saler l'addition, le jour de lancement de la campagne, cette fois-ci avec un soutien personnel  de 5 millions de F CFA.

 Aboubakar Sidick