Au moins 25 000 personnes à Bangui et ses environs, ainsi que dans les Préfectures de la Ouaka, Basse Kotto, Mbomou et Ouham sont affectées par les pluies diluviennes du 21 octobre dernier dans ces zones et les jours qui ont suivi. Cette révélation vient du Coordonnateur humanitaire ad intérim en République centrafricaine. Dans une déclaration publiée le 31 octobre 2019, Buti Kale déplore l’impact de ces récentes pluies et appelle à la mobilisation des acteurs humanitaires aux côtés du gouvernement, centrafricaine afin de soulager ces personnes touchées.

La République centrafricaine connait déjà un sérieux problème humanitaire. Plus de la moitié des habitants ont besoin d’une aide humanitaire, soit près 2,6 millions de personnes selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Sur l’ensemble des zones affectées par ces pluies, « plus de 10 000 maisons seraient détruites, plus de 1 000 puits inondés et autant de latrines détruites » affirme la même source.

Les moyens pour la réponse aux besoins énormes des populations sont toujours insuffisants face aux défis sont de plus en plus importants. « Au 30 octobre, seulement 64,8 % des 430 millions de dollars américains requis pour la réponse humanitaire en 2019 étaient mobilisés, alors que la communauté humanitaire doit faire face à des nouvelles situations »  signale  le Coordonnateur humanitaire ad intérim en République centrafricaine. Ce qui prouve bien que la RCA attends toujours et plus de ses partenaires afin de sauver des vies.

Aboubakar Sidick MOUNCHILI