L’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) entend jouer à fond sa carte d’organisation déterminée pour le devenir de ses Etats membres et pour un monde plus ouvert où les différents Etats sont solidaires et avancent ensemble. C’est dans cet esprit que s’inscrit, le tout premier sommet extraordinaire intersession des chefs d'État et de gouvernement de cette organisation, convoqué le 3 juin 2020 par son président en exercice, le Chef de l’Etat kenyan, Uhuru Muigai Kenyatta, face à la crise du Covid 19 à laquelle le monde fait face aujourd’hui. Une rencontre virtuelle et inédite dans l’histoire de l’OEACP depuis qu’elle existe, il y 45 ans déjà.

Ce sommet est d’autant plus important pour l’organisation qu’il rentre en droite ligne avec sa volonté affirmée aujourd’hui d’être un acteur de premier plan et rang sur la scène internationale au chevet de ses Etats membres et qui veut aussi faire entendre sa voix sur la marche du monde. Il intervient en réponse et dans un contexte de menaces graves qui touchent de nombreux Etats membres de l’OEACP où la pandémie du Covid 19 a de réelles conséquences sur les progrès accomplis çà et là; ces dernières années, dans le domaine sanitaire et même sur les avancées vers la réalisation des objectifs de développement durable.

Dans ces pays, pour la plupart pauvres, les activités économiques et sociales ont subi un véritable coup. De nombreuses entreprises ont fermé les portes, le taux de chômage a augmenté, même certains Etats risquent avoir de grosses difficultés à ternir leur engagement vis-à-vis de leur population et des partenaires. D’après les récentes statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en date du 28 mai 2020, 5 593 631 cas de Covid 19 ont été confirmés, 353 334 décès, à travers le monde dont 106,700 infections et 2 719 morts dans les pays membres de l’OEACP.

Dans le concert de la recherche des solutions face Covid 19 et à l’atténuation de ses méfaits sur la vie des Etats et des populations, l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) estime qu’il est urgent de renforcer la résilience par le biais de la solidarité internationale et ders action également à ce niveau. C’est dans d’ailleurs sur ce thème à savoir, « Transcender la pandémie de COVID-19 : Renforcer la résilience par le biais de la solidarité internationale », que les chefs d'État et de gouvernement, vont se retrouver. Ils en profiteront tout d’abord, pour évaluer la situation mondiale actuelle concernant cette pandémie, en particulier ses effets et ses conséquences sur les États membres et pour identifier en fin de compte, les possibilités de solidarité et d’action à l’échelle mondiale. Il est attendu à l’issu, entre autres, la mobilisation du soutien international en faveur des membres de l’OEACP, le renforcement du multilatéralisme, des cadres politiques monétaires et fiscaux coordonnés pour relancer la croissance.

Ce Sommet virtuel va se dérouler simultanément dans les quatre fuseaux horaires auxquels appartiennent les pays membres de l’OEACP.

Aboubakar Sidick MOUNCHILI


Source : Communiqué Bureau de presse de l’OEACP www.acp.int