Près d’une cinquantaine de jeunes camerounais ont reçu vendredi, 18 janvier 2019 à Yaoundé, des parchemins de fin de stage après près d'un an passé à l'œuvre auprès des projets financés par la BAD, la Banque Africaine de Développement au Cameroun. Une très grande opportunité accordée à ces jeunes d'intégrer le monde de l'emploi au Cameroun et ailleurs qui se veut de plus en plus exigeant des qualifications. L’évènement heureux, fêté par tous, a été présidé par le ministre camerounais de l’Economie, de la planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY.

Il s’agit de la première vague des récipiendaires, une opération de soutien à la jeunesse camerounaise et au Cameroun tout entier que la BAD définit comme longue. Cette initiative qui rentre dans le programme de formation adopté par le Groupe de la Banque Africaine de Développement en 2016, rentre dans sa stratégie pour l’emploi des jeunes en Afrique. Il vise la création de 25 millions d’emploi à l’horizon 2025. Le Cameroun bien naturellement est au centre de cette démarche, pays dont les signaux sont de plus en plus reluisants avec les efforts que le gouvernement fait, appuyé par le secteur privé pour résoudre la grande menace du chômage des jeunes et surtout le déficit de la formation de qualité ou de pointe.

_________________________________

Lire aussi à propos de la BAD et le Cameroun

BAD-CAMEROUN: 150 millions d’euro octroyés par le Guichet de la Banque Africaine de Développement pour soutenir la compétitivité et la croissance au Cameroun

_________________________________

Les jeunes qui ont bénéficié de cette formation, viennent d’horizons divers et sont âgés entre 18 et 32 ans. Ils ont bénéficié d’une solide formation pendant un an, auprès des projets financés par la BAD au Cameroun. Il s'agit entre autres, du Projet d'Assainissement de la ville de Yaoundé (PADY), le Projet d'Aménagement Hydroélectrique de Lom Pangar (PAHLP) , le Projet d'appui à la modernisation du cadastre (PAMOCCA). Les domaines de formation sont les télécommunications, le génie civil, l’administration des entreprises, l’audit et le contrôle de gestion, le cadastre et domaines, le suivi-évaluation et la passation des marchés.

La remise des parchemins s'est déroulée en présence du Responsable pays de la BAD au Cameroun, Solamane Kone et de plusieurs autres membres du gouvernement camerounais. 

 _________________________________

Lire aussi à propos de la BAD et le Cameroun

Cameroun-Banque Africaine de Développement : L’intensification d’une relation de confiance mutuelle et source d’espoir des nouvelles perspectives

_________________________________

En invitant les autres acteurs à suivre l’exemple de la BAD, le ministre Alamine OUSMANE MEY, dans son allocution de circonstance, a salué cette initiative, un soutien que le Cameroun apprécie à juste titre et venant d’un partenaire de choix que la BAD aujourd’hui pour le Cameroun.


Pengrace NGONO