Lutter contre la délinquance en milieu scolaire ainsi que assurer la formation et le renforcement des capacités des responsables d' APEE chargés de la bonne gestion financière des frais APEE versés par les parents d' élèves, c'est la préoccupation autour de laquelle, se sont réunis samedi, 03 Novembre 2018 à Yaoundé, les responsables de l' Association National des parents d'élèves des Établissements du secondaires du Cameroun.

 

Ils sont venus nombreux de toutes les régions du pays pour partager ensemble des problèmes qui minent le milieu scolaire afin que leurs différentes contributions puissent impacter considérablement l'encadrement des élèves aussi bien dans la construction des infrastructures scolaires adéquates et le paiement des personnels vacataires d' appui et de gardiennage que dans l'accompagnement intellectuel et informatique des élèves .

Cette rencontre a été présidée par le président national de la dite association, Patric ONDONDON qui a mis l' accent sur la valorisation du statut des parents d'élèves. Selon l'observation des faits, les moyens colossaux des frais d' APEE ne sont pas toujours gérés à temps et de manière bénéfique. C'est dans ce sillage qu'il a interpellé tous les acteurs de la chaîne éducative en général et des parents d'élèves en particulier. " Il est tant que les parents d'élèves jouent considérablement leurs rôles dans la gestion des finances de l'APEE et pour cela, la connaissance des textes et le renforcement de leurs capacités est d'une grande nécessité" a dit déclaré. La mauvaise gestion des finances d'APEE provient selon le président de cette association, de la méconnaissance totale des textes et circulaires ministériels par les responsables des APEE qui, le plus souvent, créent des dysfonctionnements structurels et organiques. En plus, a-t-il souligné, l'abandon par les responsables d'APEE des établissements où ils sont élus, est le plus souvent dû au gain ou à une rétribution palliative, sans toutefois oublier, la mise à l'écart des responsables d'APEE par certains chefs d' Établissements.

Cette réunion s'inscrit dans la volonté du gouvernement camerounais et de ladite association à faire des établissements scolaires, un environnement sain dans lequel les élèves pourront acquérir une éducation de qualité avec des enseignants de qualité.

Sorelle Emagnetik