Ce sont les statistiques du dimanche 29 mars, communiquées comme toujours depuis la détection du premier cas dans le pays, par le ministère de la santé publique. La majorité des cas, a précisé le Dr Manaouda Malachie, le ministre de la santé publique, ce sont des personnes en provenance des pays à risque ou qui ont été en contact avec les voyageurs venant de ces pays là.

 

Deux grandes villes du pays, Yaoundé et Douala se discutent les plus grands nombres de personnes infectées, suivies de Bafoussam dans la région des hautes terres de l'ouest.

Le non respect scrupuleux par les populations des 13 mesures du gouvernement dans le cadre de la riposte contre le coronavirus au Cameroun inquiète beaucoup les officiels. Ils ne cessent d'appeler les uns et les autres à suivre les mesures barrières et de se mettre à la disposition  des autorités sanitaires en cas de suspicion ou de doute.

C'est dans ce contexte qu'une vaste campagne de dépistage de masse est annoncée dans les prochains jours à Douala. "Les agents de santé communautaire vont passer dans les ménages pour sensibiliser sur les mesures de prévention contre le coronavirus et identifier les personnes à risque de développer la maladie, à l'effet de leur faire subir un test par des équipes spécialisées. " a déclaré le ministre de la santé dans un communiqué rendu public vendredi dernier.

Pangrace NGONO