Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Comment faire pour empêcher et lutter contre l’exploitation illicite des ressources forestières et fauniques au Cameroun ? La question est une préoccupation permanente au Cameroun. Jeudi, 26 juillet 2018, s’est tenu à Yaoundé, un important atelier autour de cette problématique. Il s’agit l 'atelier du système de vérification communautaire de la légalité des bois des forets communautaires au Cameroun (SVCL) auquel ont pris part, plusieurs acteurs intervenant dans ce secteur dont les représentants  et gestionnaires des forets communautaires de la fédération des unions des GICS et regroupement des forets communautaires du Haut Nyong ( FUGIRFOC), les personnalités administratives (MINFOF, MINEPDED), les  délégations de l 'Union Européenne,  les organisations internationales et partenaires techniques, les organisations de la société civile nationale et les organisateurs du secteur prive venus de toutes les régions du pays. L’atelier s’est déroulé en présence du représentant du ministre camerounais de la forêt et de la faune.

La Deuxième phase vise à implémenter le système de vérification Communautaires  de légalité des bois de forets Communautaires (SVCL) comme un véritable outil pour les communautés. C’est aussi un ensemble de procédés d'assurance de la légalité du bois des forets communautaires basé sur le suivi de la légalité de l'entité forestière et la traçabilité des bois qui en sont issus. Il  consiste à la collecte, la transmission et la diffusion des informations des forêts communautaires et la chaine d'approvisionnement du bois.

L'objectif du système de vérification communautaire et de la légalité des bois des forêts est de permettre aux gestionnaires des forets communautaires de suivre les mouvements du bois et la légalité de leurs forêts  et rassurer les consommateurs et le grand public sur l’origine légale de bois. Autre aspect, non des moindres, le renforcement de la production et l'approvisionnement du marché intérieur en bois légal des forêts communautaires. Il s'agit plus spécifiquement de mettre à niveau les forets communautaires de la FUGIRFOC à la légalité et à la traçabilité du bois.

La phase protocolaire de lancement de l'atelier s'est achevée  par la signature d'accord avec cinq forêts communautaires, le Secrétaire général du Service d 'Appui aux Initiatives Locales de Développement (SAILD) et les gestionnaires des forets communautaires.

Sorelle Emagnetik