Politique

Elections Cameroon ne se reconnait pas dans l'interdiction à lui attribuer dans les réseaux sociaux quand à l'accès des électeurs dans les bureaux de vote, munis de leur téléphone le 07 octobre prochain, jour de scrutin au Cameroun. L'organisme en charge de l'organisation du scrutin s'est voulu clair et rassurant quant à la question de l'utilisation des portables qui ne figure d'ailleurs pas dans la décision de la Direction générale relative à toutes les opérations menées dans chaque bureau de vote, notamment les préliminaires au vote, le déroulement des opérations de vote et le dépouillement du scrutin a déclaré le Directeur général des Élections.

 Les organisations syndicales des transporteurs routiers du Cameroun ont adressé une motion de soutien au président PAUL BIYA,  jeudi, 13 Septembre 2018 à Yaoundé. La visée de ces transporteurs est de soutenir ce candidat de leur choix, avant, pendant et après les élections présidentielles du 07 octobre 2018.

Le meeting de lancement de la campagne électorale organisé par la Commission communale de coordination de la campagne du candidat  du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais(RDPC) s’est tenu le samedi, 22 octobre 2018 à l’ esplanade de la sous-préfecture de TSINGA à Yaoundé.  Pour les nombreux militants et responsables politiques présents, soutenir et voter massivement le candidat PAUL BIYA  tout en assurant un climat de paix avant, pendant et après l’élection présidentielle a été le mot d’ordre au cours de ce meeting.

Réunis au palais des congrès de Yaoundé, les acteurs du processus électoral au Cameroun se sont séparés très tard dans la soirée du 06 septembre 2018. A l'issue d'une rencontre de concertation très animée dans les débats et qui a failli se terminer dans l’impasse, les meubles ont été sauvés, malgré la tension perceptible ou le goût d'inachevé sur certains visages. Un code de bonne conduite, bien que celui en vigueur lors des élections de 2011 dans le pays, a été adopté. Ce code, fruit des échanges, vient s'ajouter à tous les autres dispositifs légaux ou instruments juridiques nationaux et internationaux en matière d'élection, pour fixer les conditions à observer par tous les acteurs au Cameroun pour une élection présidentielle réussie dans ses différentes phases, c'est à dire avant, pendant et après le scrutin.