Politique

En pôle position depuis la remarquable avance, en tête au premier tour, 39,23% de suffrage, le candidat Andry Rajoelina, a voté mercredi matin, presque 2h après l'ouverture des bureaux de vote, la mine confiante. Les sondages le créditent vainqueur de ce deuxième tour de la présidentielle malgache. Les populations rencontrées dans les rue du pays et au sortir des bureaux de vote, ne sont pas loin de là dans leur conversation.

Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana ont été parmi les premiers à voter moins de deux heures après l'ouverture des bureaux de vote. Tout le pays compte 25 000 bureaux au total pour près de 10 millions d'électeurs attendus pour départager les deux anciens chefs de l'État arrivés en tête au premier tour. Le jour s'est vite levé à Antananarivo et dans toute la grande île.

C'est jour d'élection ce mercredi, 19 décembre 2018 dans la grande île. Les malgaches vont dire qui de Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, sera le prochain président de Madagascar. Arrivés respectivement en tête pour le second tour, 39,23% contre 35,35%, les deux anciens chef de l'État, qui se connaissent bien, s'affrontent dans un fort duel, celui même de la vérité pour beaucoup d'observateurs et de malgaches que seules les urnes vont trancher, ce mercredi 19 décembre 2018.

Le mercredi 19 décembre 2018, le peuple malgache va s'offrir un nouveau président. Deux anciens chefs d'État s'affrontent. Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Ils ont ceci de commun qu'ils sont deux visages qui se connaissent bien et s'opposent sur plusieurs plans ou presque sur toute la ligne. Ils ont été maires de la capitale et sont deux acteurs de premier plan de la crise politique de 2009 à 2013 qui a paralysé le pays. Ils ont tous les deux été écartés de la dernière élection par la Communauté internationale. Ce retour sur la scène politique et les retrouvailles comme tête d'affiche au deuxième tour, ont l'air d'un combat de siècle pour les deux et leurs partisans.