Imprimer
Catégorie : Politique

La désignation de Georges Robelo Pinto Chikoti est l'une des plus importantes informations et surtout décisions de la journée de samedi  7 décembre 2019 à Nairobi dans le cadre des travaux du 9ème sommet des Chefs d'État et de Gouvernement des pays Acp. Les ministres, réunis, pour leur 110ème session du Conseil, ont élu ce diplomate qui présente un état impressionnant de service. Il est finalement donc, tel qu'ont vu ses pairs,  l'homme des défis actuels et futurs du Groupe Acp, celui-là qui fera bouger les lignes, afin d'amener ce Groupe à être un acteur influent sur la scène internationale.

Cela a d'ailleurs été l'axe de la campagne qu'il a menée pour cette élection, ce qui a conduit à sa désignation comme  successeur du Dr Patrick GOMES, arrivé en fin de mandat.

A lire aussi        Nairobi: Une capitale au rythme du 9 ème Sommet ACP

De nationalité angolaise, Georges Robelo Pinto Chikoti  a consacré près de 30 ans de sa carrière professionnelle à la diplomatie et aux relations internationales. Présenté comme un homme extrêmement compétant en matière de négociations et de dialogue, avec des qualités exemplaires particulières, il a également une vaste expérience dans le domaine de la paix et de la sécurité. Le Groupe ACP est une maison qu'il connaît bien, pour avoir accompagné sa dynamique depuis des années.

         Premières réactions du nouveau SG du Groupe ACP après son élection.

Des défis à relever en quatre points

Le nouveau SG du Groupe ACP a une vision et des défis à relever pour ce Groupe qui entend devenir désormais, une forte Organisation à l'échelle planétaire. Pour cela, il s'est engagé dans le cadre de son mandat, à donner une plus grande visibilité à ce groupe et à le rendre plus dynamique entre autres à travers la diversification des partenaires pour de liens de coopération solides et fructueuses. Sur ce point, les Brics( Brésil, Russie Inde, Chine et Afrique due Sud), le MINS(Mexique, Indonésie, Nigeria et Turquie) et les CIVETS ( Colombie, Indonésie, Vietnam, Égypte, Turquie et Afrique du sud) sont de pôles avec lesquels le Groupe ACP entend nouer des relations.

L'autre défi du nouveau patron du Secrétariat Général du Groupe ACP, c'est la stabilisation financière du Groupe y compris la mobilisation financière. Comme l'un des chantiers majeures pour lui dans ce cadre, c'est la mise sur place, des fonds fiduciaires d'affectation spéciale axés sur les secteurs qui attireront et fourniront en même temps, des investissements des partenaires non traditionnels et de nouveaux partenaires publics et privés.

Sur le chantier des actions politiques, le nouveau SG est clair qu'il a des objectifs à atteindre dans le cadre de son mandat. Entres autres actions qu'il propose de mener, la création des marchés régionaux intégrés, un fort soutien de la coopération pour la paix et la stabilité entre les États membres, la promotion des droits de l'homme, la démocratie et la bonne gouvernance.

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d'Angola auprès du Royaume de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg et Chef de mission auprès de l'Union Européenne au moment de son élection à ce nouveau poste, il est question, enfin pour lui, de s'attaquer aux problèmes climatiques et de résiliences, les pays ACP étant, les premières victimes du dérèglement climatique.

Aboubakar Sidick Mounchili depuis Nairobi