Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

En pôle position depuis la remarquable avance, en tête au premier tour, 39,23% de suffrage, le candidat Andry Rajoelina, a voté mercredi matin, presque 2h après l'ouverture des bureaux de vote, la mine confiante. Les sondages le créditent vainqueur de ce deuxième tour de la présidentielle malgache. Les populations rencontrées dans les rue du pays et au sortir des bureaux de vote, ne sont pas loin de là dans leur conversation.

 

Cet ancien chef d'État incarne les aspirations de son peuple et surtout d'une jeunesse convaincue de jouer les premiers rôle dans le relèvement de leur pays.  Andy Rajoelina, durant toute la campagne électorale dans laquelle, il s'est donné à fond, sillonnant tout le pays, a proposé à cette jeunesse, un fort contrat dans ce sens. "Il sera notre président", déclaration d'une jeune malgache, attablée devant sa marchandise, au centre ville de Antananarivo, que nous avons rencontrée. Comme elle, beaucoup de malgaches semblent avoir cru à ce jeune et dynamique ancien maire de la capitale, ancien chef de l'État et porteur d'un projet qui changera à coup sûr, s'il est réalisé, d'après de nombreux observateurs, le visage de Madagascar.

Et si cet optimisme des uns et des autres, renforcé par les premiers éléments d'observation et d'analyse de ce jour de scrutin, avant la fermeture des bureaux de vote et le verdict des dépouillements venaient à se confirmer, ça ne sera pas une surprise. Andry Rajoelina a su mettre  à contribution, son talent de grand communicateur, grand chef de plusieurs entreprises et un homme réaliste pour trouver des messages forts, des promesses bien ciblées à l'endroit de ses concitoyens. Les défis de la grande île sont énormes. Madagascar a besoin d'un souffle nouveau, dynamique, d'une vision sûre, pour se relever et vaincre la misère et la pauvreté de ses populations, résorber le chômage des jeunes, réconcilier le pays avec lui-même.La liste est longue.

Là-dessus, Andry Rajoelina n'a pas manqué certainement de convaincre la plus grande partie des malgaches.

Aboubakar Sidick MOUNCHILI depuis Antananarivo.