Imprimer
Catégorie : Culture

Les musées au Cameroun comme ailleurs, qui vont à la rencontre de leur public ou  qui n’attendent plus seulement les visiteurs sur place, voilà ce à quoi est fait l’avenir.  Ces établissements publics et privés, emblèmes de la mémoire collective, lieux dans lequel sont rassemblées et classées des collections d'objets d'intérêt multidimensionnel, en vue de leur conservation et de leur présentation au public sont appelés à améliorer leur paradigme de fonctionnement en saisissant l’énorme opportunité que leur offrent aujourd’hui l’internet et les réseaux sociaux. C’est en tout cas  le sens du message du thème choisi cette année par la communauté internationale pour célébrer les musées et qui se décline comme suit : « Musée hyperconnectés : Nouvelle approches, nouveau publics ».

Le Cameroun comme par le passé, a célébré avec faste, cet évènement qui offre l'occasion de sensibiliser le grand public aux enjeux des musées au monde et dans le développement de la société. C’est le secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture(MINAC), Mokhtar Ousmane Mey qui a présidé les cérémonies organisées à cet effet au musée national, un lieu symbolique et mythique, chargé d’histoire au Cameroun.

A travers le thème choisi cette année 2018, les musées sont appelés, à sortir de leur cadre pour aller à la rencontre du public. Dans un monde qui se veut tout numérique, ces lieux et cadre de conservation de la mémoire collective ne vont suffisamment être présent dans le quotidien des populations ou jouer leur rôle que s’ils s’adaptent dans le temps en relevant le défi ou en saisissant l’opportunité du numérique. Le Cameroun pour sa part semble être déjà préparé à ce challenge avec le musée national qui a d’ailleurs donné le ton en lançant son site internet. Le portail a été présenté au cours cette cérémonie et propose une pléthore de facilités au public qui, à partir de n’importe quel point du pays, de l’Afrique ou du monde, peut entres autres, commencer la visite du musée national, avoir une idée de la richesse de sa collection.

Le lancement de ce site web, a relevé le SG du MINAC, s’inscrit dans une dynamique engagée par le musée national depuis novembre 2016 avec la création de son compte Facebook et du forum des médiateurs culturels. Mokhtar Ousmane Mey a invité toutes les institutions muséales à s’ouvrir, à saisir dans ses profondeurs, le message du thème de la célébration de la journée internationale des musées de cette année.

« Nous allons nous arrimer au numérique.  C’est un véritable challenge pour nos musées et nous-mêmes. L’internet et les réseaux sociaux sont une incroyable opportunité pour nos musées pour se faire connaitre, entrer dans le quotidien des populations, dialoguer à leur manière avec les différents publics », s’est exprimé un gestionnaire de musée, à la suite d’autres, à la fin de la cérémonie.  Preuve que l’appel a été entendu et que les choses vont peut-être un peu bouger dans les prochains jours dans les musées au Cameroun.

Bien que l’évènement ait eu lieu au Cameroun, le 25 mai 2018, c’est chaque 18 mai, tous les ans, que se célèbre la Journée internationale des musées (JIM). Elle  a été instaurée en 1977 par le Conseil international des musées (ICOM).

Pangrace NGONO