Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Par rapport la question des fuites des cerveaux sur le continent et le retour de la diaspora pour des investissements en Afrique, l’artiste a une vision qu’il exprime à sa manière à travers ses créations. Nous l’avons rencontré. Ça se passe au Cameron, plus précisément à Yaoundé, au village '' Ubuntu '', un village en exposition, le temps de la célébration d’un évènement d’une portée exceptionnelle pour l’Afrique : Le quarantenaire du Cedotola. Le village '' ubuntu '' est un lieu d'exposition et d'échange. Pour le Secrétaire Exécutif du CERDOTOLA, le Professeur Charles Binam Bikoi, le village'' Ubuntu '' est destiné à illustrer l'actualité et la diversité des savoirs patrimoniaux comme source et ressource de l'industrialisation de l'Afrique.

Le savoir-faire africain, la pensée et l’expression du génie africain à travers plusieurs expositions, ouvrages de références, les produits originaux de toutes sortes et au goût de tout le monde, rivalisent d’adresse dans l’espace bien aménagé juste à l’entrée principale du palais de congrès de Yaoundé.  Les exposants viennent d’un peu de partout sur le Continent et parmi lesquels de nombreux créateurs camerounais.


Sélectionné aussi, Tassa Nofewe Hilaire est enseignant de design à l'Institut des beaux-arts au Cameroun, Cet artiste designer, par ailleurs conservateur de patrimoine à la chefferie supérieur de Baleng, expose dans le stand, trois œuvres d'art à savoir deux fauteuils et un tabouret. Tous ces objets patrimoniaux et africains sont originaires de l'Ouest du Cameroun. Ils sont faits à base du rotin, de fibres de paille et du bois. Selon l'artiste chaque objet porte un message bien précis. Le premier fauteuil baptisé '' Djangui '' veut dire  la réunion. Le second fauteuil quant à lui rend hommage à la femme et l'Afrique. La femme telle qu’exprime l'objet, est la gouvernante de la famille. Ce fauteuil a la forme renversée de l'Afrique et est  intitulée Africa wake up.

Tassa Nofewe Hilaire exprime en ces termes : « l'Afrique qu'on présente généralement est une Afrique qui laisse partir ses cerveaux, mais nous pensons que c'était une manière de nous ridiculiser. C'est pour ça que, il faut ramener la forme de l'Afrique, telle qui doit être comprise par les africains. Et alors à ce moment, l'Afrique va recevoir les intelligences de la diaspora. » Le dernier ouvrage est le tabouret. D'après l'auteur, l'objet est nommé '' kuicho '' qui signifie que « nous sommes unanimes ». L'unanimité car le tabouret est portatif et peut être utilisé partout.

Pour l'enseignant de design, le CERDOTOLA est une aubaine pour exprimer son génie artistique.

Ayouba Nsangou.