La forte expérience dans les nouvelles technologie de l'information et de la communication, la securite et la fiabilité de ses services, ne cessent d'attirer des partenaires à UBA Cameroun. Un autre acteur de poids au Cameroun vient de frapper à sa porte, le Ministère des Enseignements Secondaires(Minesec), pour le paiement des frais scolaires dans le pays à travers les différentes possibilités électroniques qu'offre cette banque, finalement devenue, l'une des plus innovantes et proches structure bancaire au coeur de la vie des populations. Voici le communiqué parvenu à notre rédaction à propos de la la signature d'un Mémorandum d'entente entre le Minesec et UBA Cameroun.

" Nalova Lyonga, la Ministre des enseignements secondaires, et Marguerite Atanga, la Directrice générale adjointe de UBA Cameroon, ont signé les documents y afférent ce 17 octobre 2019 à Douala.  Accompagnée de Boniface Bayaola, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des enseignements secondaires, des experts de son département ministériel,  la Ministre des enseignements secondaires (Minesec), Nalova Lyonga a présidé la cérémonie aux côtés de Marguerite Atanga, la Directrice générale adjointe de Uba Cameroon, représentante de Dominique Mahend, le Directeur général. Nalova Lyonga reconnaît «avoir été impressionnée par l'offre, le professionnalisme et la qualité de service de la banque UBA». La cérémonie de Douala est l'aboutissement d'un long processus mené rondement par les deux parties: pourparlers, offres, réunions bilatérales, simulations opérationnelles etc....«nous avons mis toutes nos chances de notre côté pour décrocher ce partenariat avec le Ministère des enseignements secondaires. Notre capacité à innover, notre savoir-faire digital, et notre professionnalisme», a indiqué Marguerite Atanga.   Occasion pour  la banque UBA Cameroon de faire étalage de son expérience dans les nouvelles technologie de l'information et de la communication, «sécurisés et fiables», confirme Marguerite Atanga : Carte prépayée UBA Visa et banque numérique notamment. Nalova Lyonga a néanmoins attiré l'attention du top management de UBA Cameroon contre « la tentation des mauvaises pratiques» et « l'obligation d'un service à la valeur ajoutée »: «nous veillerons à la transparence, la traçabilité  de toutes les opérations menées par votre banque. J'enverrai prochainement  200 inspecteurs  de mon Département ministériel pour vérifier les fonds versés», a averti la Minesec. Qui précise par ailleurs: «le paiement électronique des frais de scolarité et d'examen n'est l'exclusivité de personne». La cérémonie solennelle s'est terminée par la signature proprement dite du Mémorandum d'entente entre Nalova Lyonga et Marguerite Atanga. "

La rédaction.