Print
Category: Sport

Les régions du Centre et de l’Ouest abritent l’une des plus grandes expéditions cyclistes qui meublent chaque année  au Cameroun, les activités de la FENAP VELO. Cette compétition démarre le lundi 26 mars jusqu’au dimanche 1er avril 2018  à quelques jours de la célébration de la Pâque.

 

Rendue donc  à sa 18eme édition, la randonnée mets en scène  cette année, près de cinquante cyclistes qui vont rivaliser d’adresses sur près de 550 km en cinq étapes. La première étape traversera les villes de Bafia et de Bafoussam, soit 180 km de course. Elle est baptisée « Grand prix de la géotechnique ».

Dénommée  « Grand prix de l’assainissement », la deuxième phase se disputera au critérium urbain de Bafoussam et ceci sur un itinéraire de 100 km de distance. La troisième quand a elle, implique les villes  de Santchou, Dschang et de Fomopea. Elle a reçu le nom de « Grand prix Lekane L’octavie».  Fomopea-Fokloué-Fomopea, c’est l’itinéraire retenu pour la quatrième phase baptisée « grand prix de sa majesté TIENTCHEU Justin ». « Le grand prix du logiciel » est l’ultime étape de cette compétition hautement relevée. Cette dernière s’étend sur 120km partant de Bafia pour Yaoundé.

Les cyclistes sélectionnés pour prendre part à ce régal sportif sont repartis en 6 écuries notamment Achega Vélo Club, Les Bâtisseurs Vélo Club, Einstein Velo club, Mont Neyang Vélo Club et Espace Mécanique. Le thème retenu cette année à savoir « dimension 4 infrastructures » s’inscrit sous le signe d’une volonté collective de résoudre le problème du mauvais état des infrastructures routières au Cameroun.

La randonnée pascale connaitra également  quelques innovations lors de cette 18ème édition. L’on aura droit à un échange sur les thèmes bibliques, échange qui a pour but de revisiter la foi des chrétiens coureurs en cette période de solennités pascales. Sur le plan social, quelques dons seront offerts aux populations de la ville de Fomopea  sous le contrôle du président de la FENAP VELO Flavien NGEUTCHA KAMANO. Ce sera aussi l’occasion de visiter des sites touristiques qu’offrent les villes montagneuses de l’Ouest Cameroun.

Raïssa NKEN