Du 11 au 23 janvier 2018, la première mission d'inspection de la Conférence Africaine de Football(CAF) arrive au Cameroun pour voir de plus près l'état d'avancement des infrastructures relatives à la Coupe d'Afrique Total 2019. Cette visite très attendue dans le pays a été au centre d'un point de presse donné le 10 janvier 2018 à Yaoundé par le ministre camerounais des Sports et de l'Education physique, Pierre Ismail Bidoung Mkpatt en présence de son homologue de la Communication.

Au cours de ce point de presse, le patron des sports et de l'éducation physique a fait entendre que la mission d'inspection de la Confédération Africaine de Football est composée de dix personnalités dont cinq de la CAF et cinq experts du Cabinet d'audit Roland Roger. Durant douze jours de travaux, il sera question pour ces différents émissaires de visiter les infrastructures sportives surtout les différents sites retenus pour abriter la prestigieuse coupe africaine de football. Il s'agit des stades d'Olembe et de Mfandena situés à Yaoundé, de Bafoussam, de Douala, de Buea et de Garoua. Ensuite le cap sera mis sur des infrastructures routières, aériennes, hospitalières, hôtelières, et bien d'autres.


Selon le ministre, la mission de la CAF a été savamment préparée tant du côté des comités de sites qu'au niveau des commissions techniques du comité central. Pour Pierre Ismail Bidoung Mkpatt, ministre des Sports et de l'Education physique par ailleurs président du Comité d'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations (COCAN), les deux réunions tenues respectivement les 8 et 9 janvier 2018 avaient pour but, '' de faire le point des préparatifs de la prochaine mission d'inspection de la CAF au Cameroun,(...) et aussi de permettre la mise au point de toutes les dispositions à respecter conformément aux récentes suggestions précises par la CAF dans ses dernières correspondances ''. On pourrait comprendre aisément que les émissaires viennent se rassurer de l'avancement effectif des travaux et voire à quel pourcentage chiffré est cet avancement.

L'autre enjeu de ce point de presse était aussi la sensibilisation des hommes et femmes de média. Pour le Cameroun et son gouvernement, les médias ont un rôle extrêmement important dans les préparatifs de cet évènement. Il est très important de mettre en bonne position les journalistes sur cette première visite de la mission d'inspection de la CAF d'après le patron des sports pour qui « la réussite de ce premier challenge nous(Les camerounais. NDLR) interpelle tous ».


Sous un autre volet, l'on pourrait imaginer que la Can Total Cameroun 2019 n'est que basée sur l'aspect sportif. Pourtant, plusieurs autres aspects interviennent pour la réussite totale de cette prestigieuse fête footballistique africaine. Le Ministre d'Etat camerounais chargé du tourisme et des loisirs, Bello Bouba Maigari s'est entretenu, le 10 janvier aussi, avec les différents propriétaires des hôtels retenus pour héberger les 24 pays. Dans cette mouvance, il est attendu que les autres ministères impliqués dans l'organisation de la Can, notamment la santé, le transport, l'eau et de l'énergie, les travaux publics et bien d'autres fassent aussi leur entrée en scène.


A.N.