Société

« INTERMEDIA », le réseau des communicateurs indépendants de l’audiovisuel a décerné un diplôme de communicateur social à MBOMBOG MBOG MATIP Emmanuel pour son engagement à lutter contre les abus vis-à-vis des démunis. Cela s'est passé en direct sur Voice Radio, 103.0 FM radio émettant à Yaoundé devant un parterre très important composé  de ses fans, femmes et hommes de media.

C'est le fil conducteur de l’atelier qui s’est tenu le vendredi 27 Avril dans ses locaux à Yaoundé. L’objectif de la rencontre était de mettre sur pied le plan stratégique 2018/2019 du réseau des communicateurs engagés dans la lutte contre les VBG et le VIH.

De l'avis de presque tous les participants venus de près de 100 pays au monde, le sommet mondial sur les minorités musulmanes a été, non seulement un véritable succès, mais s'est achevé sur des appels sous fond d'espoir. L'espoir pour les musulmans dans de nombreux pays au monde de vivre une autre expérience dans leurs relations avec les différents  pays islamiques ou à majorité musulmans, l'espoir pour un réveil et la prise de conscience par les musulmans des véritables défis qui sont les leurs aujourd'hui, dans leurs pays respectifs, l'espoir de compréhension, d'approfondissement des relations, de travail en synergie plus que par le passé entre musulmans et aussi avec les autres communautés religieuses dans les différents pays, l'espoir d'une unité, l'espoir enfin d'avoir peut-être désormais comme leader, la Turquie, très volontaire et déterminée à soutenir les bonnes initiatives à travers la planète, à aider les musulmans et les pays à minorité musulmans à changer leur visage.

Les mosquées, c’est bon mais on n’a plus besoin que de ça tout comme on en a assez de ce modèle de soutien sur le plan éducatif et de la formation qui n’a produit jusqu'ici, pour la plupart des cas, que des musulmans en déphasage avec les besoins et l’évolution de la société. Comme un hymne, presque l’ensemble des participants au sommet mondial des minorités musulmans à Istanbul, se sont exprimés ainsi, indexant la forme de soutien qui a été priorisé par les grands pays musulmans à l’endroit des minorités musulmans dans les quatre coins du globe. Le problème tel que soulevé, est le même partout.