C'est pour la planification de la 2ème phase de cette vision du développement à long terme que ce pays s'est fixé en 2009. 10 ans de marche après, malgré d'importants efforts avec un taux de croissance annuel supérieur à celui des autres pays de la zone Cemac, 4,6% entre 2010 et 2018, le tableau des résultats présente de nombreux clichés sombres.

 

La compétitivité du tissu productif est toujours faible. C'est très timidement que la pauvreté recule. Elle n'a diminué en 7 ans que de 2,4 points, passant de 39,9% en 2007 à 37,5% en 2014. Le chômage reste persistant, les questions d'équité et d'inclusion sociale des populations, une problématique accentuée au regard du contexte sociopolitique du pays, l'accès des entrepreneurs aux services bancaires toujours aussi faible tout comme l'intérêt du secteur privé aux opportunités de partenariat public-privé proposé par le gouvernement dans le cadre de la réalisation grands projets d'infrastructures, reconnaît le ministère de l'économie, de la planification et de l'aménagement du territoire dans son évaluation de la 1ère phase de cette vision qui avait pour principal objectif de moderniser l'économie camerounaise et d'accélérer la croissance.

La thérapie des universitaires.

Pour pouvoir arriver à bon port, combler les vides où il y en a, prendre des bonnes décisions et actions à implémenter, le Cameroun a fait ce que d'autres pays émergents aujourd'hui ou développés ont fait dans le passé; tendre la main au réservoir de la connaissance que constituent les universitaires. Un appel à contribution leur a été lancé et près de 215 projets de communication ont été reçus, précise, Paul TASONG, le ministre délégué auprès du ministre cameounais de l'économie, de la planification et de l'aménagement du territoire.

-----------------------------------------------------------

A Lire également

Cameroun-Vision Emergence 2035: On évalue le premier chemin parcouru et se concerte pour une seconde étape plus réussie.

------------------------------------------------------------

Ce qui a permis de faire une sélection et de porter l'espoir sur la conférence scientifique de planification de la deuxième phase de la vision de développement à long terme du Cameroun qui s'est ouverte dans la capitale Yaoundé, le mardi 06 août 2019.

Bâtie autour de dix thématiques au totale, cette conférence à laquelle prennent part également des professionnels et investisseurs, entend amener tous ces participants à réfléchir et trouver des nouvelles parades en vue d'une transformation du Cameroun dans tous les domaines, vision de l'émergence à l'horizon 2035. La deuxième phase de cette vison, au centre de ce conclave, allant bde 2020 à 2027 entend déboucher pour sa part, sur l'atteinte par le Cameroun du statut à revenu intermédiaire tranche supérieure.

Un atelier à la suite de cette conférence de trois jours sera organisé pour explorer et produire une synthèse d'orientations et des recommandations qui devront enrichir le document cadre de planification de la mise en oeuvre de la deuxième phase de la vision 2035.

Pengrace NGONO

Stagiaire